Projet d’établissement

 

Projet d’établissement

Le projet d’établissement mobilise tous les partenaires de l’école autour d’actions pour concrétiser les projets éducatif et pédagogique. Il est évalué et amendé par le conseil de participation.

Le travail d’équipe au service de l’élaboration et de la mise en oeuvre d’un projet fédérateur est une priorité de notre équipe éducative.  Pour cela, nous avons décidé d’investir du temps de travail afin de porter un regard réflexif sur nos pratiques pédagogiques et les valeurs qui animent celles-ci.  La diversité des personnalités ainsi que les différentes expertises professionnelles sont une force dans notre équipe. Nous travaillons dans une perspective de complémentarité de compétences, ce qui offre beaucoup de diversité dans les actions pédagogiques et éducatives mises en place.

 

Les points forts de notre projet

1/ Les apprentissages

L’équipe s’inscrit dans les courants pédagogiques actuels tels qu’ils sont définis par le Projet pédagogique de l’enseignement fondamental catholique. Nous partons du postulat que chaque enfant se construit une représentation de la réalité qui lui est propre et qu’il existe différents chemins dans la construction des savoirs. Nous pratiquons donc la différenciation au sein des classes (= dépassement, remédiation, proposition de stratégies diverses pour appréhender une notion).

L’école respecte chacun et favorise un processus d’apprentissage dans lequel l’enfant est acteur et non spectateur.  Il est placé en situation de recherche en recourant à ce qu’il sait déjà, à ce qu’il sait faire mais aussi aux savoirs des autres (= co-construction des savoirs).

L’erreur est permise et devient un levier qui aide à s’interroger et à réorienter sa recherche pour progresser.  L’enseignant, au travers de situations dynamiques, incite chaque enfant à partager, avec les autres, le chemin qu’il a suivi, les problèmes rencontrés et les solutions trouvées.

 

Des actions menées au service des apprentissages :

  1. Mise en place d’un « continuum pédagogique » de 2.5 ans à 12 ans sur différents axes :
    • Une planification des « repères matières » pour chaque fin d’étape.
    • Un dossier de l’enfant reprenant toutes les informations utiles suit l’enfant durant toute sa scolarité. Un dossier spécifique est également ouvert pour les enfants présentant des  difficultés d’apprentissage. Ce dossier sert de base de discussion avec les parents.
    • Une cohérence dans les démarches pédagogiques permettant d’assurer une continuité des apprentissages, via entre autres l’utilisation de la même collection de manuels.
    • Suite à la formation de toute l’équipe, mise en place, dans tous les cycles, de dispositifs pédagogiques faisant appel à la pratique de la gestion mentale.
    • Un projet d’accompagnement des enfants de maternelles axé sur l’autonomie, la prise de parole, la créativité et le droit à l’erreur.
    • Participation au rallye-lecture organisé par l’asbl Eveil à la culture pour toutes les classes de P2 à P6.
    • Concertation des enseignants en cycle 5-8.
  1. Pratiquer une évaluation réfléchie : un processus qui permet à l’enfant et à l’enseignant d’être plus conscients de l’apprentissage qui se réalise et de la manière de le mener à bien.
  • Les tests/interrogations sont un outil qui permet à l’enfant de progresser. Ils sont ciblés par objectif et classés dans une farde spécifique dès la 1ère
  • En primaire, quatre fois par an (Toussaint, Noël, Pâques et juin), un bulletin reprend une évaluation chiffrée des apprentissages (des points) ainsi qu’une évaluation du comportement. En P1, le bulletin se présente sous la forme d’une liste de compétences (boules de couleur) accompagnée d’un commentaire très détaillé.
  • En fin de cycle (P2 – P4 – P6), les élèves participent à une évaluation externe commune à toutes les écoles.
  • En maternelle, des grilles d’observation sont créées et complétées par les enseignants. Des entrevues parents-enseignants permettent de faire le point en cours d’année.
  1. Donner une priorité à la formation continue et au travail collaboratif des membres de l’équipe.
  • Tous les ans, l’équipe se forme avec les autres enseignants du Club des Six (regroupement des écoles libres de Beauvechain et Grez-Doiceau).
  • Les enseignants participent individuellement à des modules de formation sur base volontaire. Le PO et la direction encouragent ces formations en assurant le remplacement des enseignants devant leur classe.
  • Nous identifions un juste équilibre entre deux types de concertations d’équipe.
    • Les concertations portant sur l’organisation et la planification d’activités.
    • Les concertations portant sur une réflexion de fond visant à évaluer et faire évoluer notre projet pédagogique.

 

2/ Un cadre sécurisant

La société d’aujourd’hui propose énormément de choses aux enfants, elle les sollicite beaucoup, au risque qu’ils se dispersent. Nous sommes convaincus qu’en posant un cadre bien défini, connu de tous et bienveillant, nous pouvons aider les enfants à se centrer et à se concentrer sur leur travail. Apprendre aux enfants à gérer la frustration, en partenariat avec les parents, nous paraît indispensable. Nous souhaitons également inculquer à chaque enfant le sens de l’effort (aller jusqu’au bout, viser toujours le meilleur), tout en adaptant le niveau d’exigence à chaque enfant.

Des actions menées au service d’un cadre sécurisant :

  • Mise en place, dans chaque classe, de règles de vie adaptée à l’âge des enfants.
  • Intronisation de tous les enfants dans le cerceau magique de Caritas : chacun dispose d’une « bulle personnelle » (symbolisée par un cerceau) qui doit être respectée par tous. Je n’ai pas le droit d’entrer dans le cerceau magique de l’autre pour le frapper, l’ennuyer, lui chiper un jouet,… ni pour lui faire des câlins s’il n’en a pas envie.
  • Conseil de coopération : au sein de chaque classe, élèves et enseignants se retrouvent de façon régulière pour chercher des solutions aux conflits éventuels, monter des projets ensemble, etc. C’est le groupe-classe qui prend position et s’engage. Chez les plus jeunes (maternelles), l’objectif est surtout d’apprendre à mettre des mots sur les difficultés vécues par les petits : comment exprimer ses émotions, son ressenti,…

 

3/ Un climat accueillant

L’école Caritas est une école familiale qui se veut ouverte à tous. Chaque enfant, chaque famille y est accueilli dans un cadre convivial. Nous mettons la priorité sur la qualité des relations entre la famille et l’école et sur l’accueil de l’enfant avec son vécu propre. Voici des actions que nous menons au service de cette priorité :

  • Organisation d’une réunion collective d’information (par classe) en début d’année.
  • Organisation de réunions de parents individuelles dans chaque classe.
  • Possibilité de rencontrer les enseignants et la direction à n’importe quel moment de l’année.
  • Etroite collaboration entre l’équipe éducative et l’association des parents dans l’organisation d’un bon nombre d’activités à caractère convivial. Exemples : soupers de classe, veillée de Noël, soirée conviviale pour les parents et les enseignants, fête de l’école, activités en fonction des projets de l’année,…
  • Mise en place d’outils de communication comme la farde d’avis en maternelles, le journal de classe en primaire, les valves, le site internet, la newsletter, les mails,…
  • Un fond de solidarité est institué dans l’école pour financer la participation de TOUS les enfants aux activités culturelles, classes de dépaysement,…

 

4/ L’ouverture au monde

Notre projet s’inscrit dans une dynamique d’ouverture vers l’environnement proche de notre école.  Notre commune bénéficie d’une vie associative très dynamique avec laquelle nous souhaitons collaborer activement. Créer des partenariats avec les associations locales nous permet de susciter chez les enfants des attitudes telles que la curiosité, l’émerveillement, l’ouverture d’esprit et un regard nouveau sur le monde qui les entoure.  L’éducation relative à l’environnement tient également une place importante dans notre projet.

 

Quelques exemples d’actions :

  • Ecole à l’extérieur : à partir de 2018, les classes se rendent de façon régulière sur un terrain situé à Nodebais pour y faire divers apprentissages : potager, éveil à la nature, découvertes scientifiques, mais aussi apprentissages mathématiques en extérieur. L’objectif est de (re)connecter nos enfants à la nature, au cycle des saisons, et de favoriser l’activité physique de chacun.
  • Eveil aux langues : cours de néerlandais dès la 3ème
  • Participation à différents spectacles organisés par le Théâtre des 4 mains.
  • Sorties dans la forêt proche, le long des cours d’eau (en lien avec le Contrat rivière Dyle-Gette, avec l’écoconseiller de la commune,…)
  • Entretien et observation d’un « coin nature » et d’une mare pédagogique à l’école.
  • Classes de dépaysement.
  • Sorties culturelles diverses : musées, ferme pédagogique, visites de sites historiques ou patrimoniaux (entre autres via les Journées interscolaires organisées par la commune),…
  • Passage du Brevet vélo en P5 (en collaboration avec Provélo et la commune).
  • Partenariat avec l’asbl
  • Exploitation des revues pédagogiques des éditions Averbode et Bayard.
  • Activités sportives organisées par les professeurs d’éducation physique et de psychomotricité des écoles du Club des Six.
  • Participation aux Fêtes de la St-Martin

 

5/ L’animation religieuse

Trois grandes valeurs nous guident dans l’accompagnement des enfants en devenir : la solidarité, le respect et l’ouverture.

En tant qu’école chrétienne, nous invitons chaque enfant à se laisser interpeller par une proposition de sens lors de moments symboliques ouverts à tous, dans le respect des croyances de chacun.

A titre d’exemples :

  • Organisation d’une « bénédiction des cartables » en début d’année.
  • Durant le temps de l’Avent, cheminement vers Noël et préparation de la veillée via entre autres la participation à des opérations de solidarité (opération shoe-box, campagne de la Fondation Damien, Iles de paix, opération Arc-en-Ciel,…)
  • Célébration d’une veillée de Noël autour du récit de la nativité ou d’un conte de Noël.
  • Célébration de Pâques.
  • Organisation d’une célébration du « Merci » en clôture de l’année vécue ensemble.

Notre souhait est que les enfants se sentent encouragés et respectés dans leur cheminement spirituel propre et vivent dans un climat relationnel de qualité fait d’ouverture d’esprit et d’accueil à la différence.  Nous portons le rêve que nos élèves rayonnent au–delà de l’école à l’image du visage du Christ.

 

6/ Un Pouvoir Organisateur

Le Pouvoir Organisateur travaille à soutenir et renforcer la motivation de la direction et des professeurs, convaincu que cette motivation enthousiaste est la première source du rayonnement de l’école. Outre des temps de rencontre informels et conviviaux, il organise des moments d’échanges structurés avec les professeurs autour d’un thème à déterminer.

Le Pouvoir Organisateur choisit l’animation chrétienne comme une des priorités à valoriser et à renforcer au sein de l’école. Il y investit du temps et des moyens.

Le Pouvoir Organisateur participe à la communication de l’école vers le monde qui l’entoure pour mettre en valeur et faire connaître son projet, ses valeurs, ses réalisations.

 

7/ Une Association des Parents

L’Association des Parents participe à la création d’un climat de confiance entre les parents et l’équipe éducative.

Elle soutient l’école par l’organisation de diverses activités lucratives (ex. : vente de gaufres ou de glaces, soirée dansante, marche ADEPS, fête de l’école,…).

Son règlement d’ordre intérieur décrit plus en détail son fonctionnement.

 

Les enfants, les parents et les enseignants sont très attachés à l’école Caritas parce que

c’est NOTRE école…

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire